Dépistage, prévention... associés encore à la délinquance...

Publié le par être parent tout simplement

bébé délinquant
Il y a un mois, Le sécrétaire d'Etat à la justice, Mr BOCKEL, a repris un projet du conseil économique et social sur le dépistage plus précoce chez les enfants de 2/3 ans pour détecter des futurs troubles du comportement d'enfants et adolescents. Encore ce délire obsessionnel du gouvernement de croire que nous pouvons dépister des penchants délinquants dès les petits pas de nos petites têtes blondes... Et pourquoi pas dès que les femmes sont enceintes si le foetus se tourne trop c'est que déjà il s'oppose à sa mère !!! Si la prévention est une possibilité de travailler toujours en amont et en soutien auprès des familles, il ne faut pas confondre prévention = écoute et observation et contrôle = suspiscion

PasDeOdeconduite le dénonce dans un communiqué du 4 novembre, voici un extrait :

[...]

 

Dans le cadre de la politique sécuritaire remise en selle l’été dernier par le président de la République, la préconisation du dépistage des enfants turbulents dès la crèche, au prétexte de prévenir la délinquance, revient sur le devant de la scène. [...]

Le collectif Pasde0deconduite demande solennellement au président de la République et au gouvernement d’abandonner définitivement cet amalgame entre les difficultés psychologiques durant l’enfance et la prédiction d’un avenir délinquant, ceci pour trois raisons :

  •  cet amalgame ne repose sur aucune preuve scientifique,
  • cet amalgame constitue une véritable dérapage idéologique, 
  • cet amalgame est enfin fortement pathogène pour les enfants et leur famille.

[...] Le collectif Pasde0deconduite appelle les familles et les citoyens, les professionnels de l’enfance, de la santé, de l’éducation, de l’accueil et du social, appelle aussi les scientifiques de toutes les disciplines concernées à porter cette même exigence.

 

pour lire l'intégralité du texte, cliquez sur le lien suivant : link

 

Publié dans EDUCATIF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article