Les devoirs à la maison : une loi...

Publié le par être parent tout simplement

 

devoirs.jpg

Mes commentaires :  C'est en allant lire quelques forums sur les devoirs à la maison, que j'ai cherché le texte de loi et voici donc quelques dates à retenir en ce qui concerne l'école primaire. Néanmoins, évoquer ce thème n'est point pour faire polémique sur la question : "faut-il que les enfants aient des devoirs ou non à la maison ?". La question est plutôt : "l'enfant à qui on demande de relire ses travaux de la journée, peut-il le faire réellement seul à la maison ?" Et quelle plus-value pour un enfant de relire à la maison alors même qu'il a été perdu durant toute une journée face aux apprentissages prodigués du maître ou de la maîtresse ? Je me souviens d'une phrase d'Eveline Charmeux quand elle est venue en 2009 à Pau, où elle disait : "les devoirs à la maison, c'est comme les lentilles, votre  enfant n'a pas aimé durant la journée, mais vous allez quand même lui remettre une louche le soir !!"Alors oui pour maintenir une continuité mais non pour poursuivre une journée déjà bien chargé en concentration... 


  • Novembre 1912, l’inspecteur d’académie de la Haute-Marne (M. Blanguernon) à travers une circulaire a décidé de « supprimer absolument les devoirs écrits dans la famille ». Il évoquait trois raisons : « l’intérêt des élèves qui sont exposés à un surmenage », « l’intérêt des études : les enfants ne peuvent que travailler mal dans des conditions défectueuses… » et « l’intérêt des maîtres : vous avez mieux à faire que mettre du rouge sur des cahiers… ».

 

  • Circulaire, qui est promulguée le 29 décembre 1956, décide : « aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe.

 

  • Le législateur en rappelle l’essence par circulaire le 28 janvier 1958, puis en 1962 (circulaire du 14 mai 1962). A chaque fois y est rappelé le caractère impératif des prescriptions de la circulaire initiale.

 

  • Par une circulaire du 17 décembre 1964, le législateur précise les termes de cette interdiction : une manière « légale» de la détourner est en effet d’affirmer qu’on ne donne pas des devoirs mais des exercices écrits… Il est alors fait mention de l’interdiction formelle de donner des « écrits à exécuter hors de la classe ». 

 

  • Par circulaires du 28 janvier 1971, du 25 février 1986 et du 1 mars 1990, cette interdiction est très clairement rappelée. Ces circulaires sont abrogées le 6 septembre 1994 lors de la mise en place des études dirigées. Cette circulaire précise clairement comme les précédentes l’interdiction des devoirs à la maison en ces termes : « Dans ces conditions, les élèves n'ont pas de devoirs écrits en dehors du temps scolaire. À la sortie de l'école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou des leçons à apprendre ».

 

  • Les devoirs à la maison (et toutes formes de travail écrit) sont strictement interdits. Le maître peut donner des travaux oraux et des leçons à apprendre. A noter qu’aucune circulaire ne demande qu’un travail soit prescrit (!) aux élèves après la journée de classe (suite sur lien suivant : link)


Publié dans EDUCATION NATIONALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article