Lutter contre l'absenteisme scolaire... oui mais pas ainsi....

Publié le par être parent tout simplement

triangle

Et voilà,  solution prise est que pour lutter contre l'absentéisme scolaire un député décide de supprimer les allocations familiales des parents "démissionnaires".

 

Nous voilà de nouveau face au débat responsabilisation parentale et responsabilisation de l’école. Et plutôt que de voir comment les deux côtés peuvent « travailler ensemble », plutôt que de croire en la capacité à ce que chaque partie soit dans une synergie et dynamique de faire ensemble pour l’intérêt commun qu’est l’enfant, il est décidé de : menacer, faire fléchir, faire agir les familles par la crainte. Donc loin de nous les valeurs de : respect, confiance, tolérance, ….

 

C’est une journaliste du monde qui nous rappelle que : « Nées à la fin des années 1980, les politiques de responsabilisation parentale sont fondées sur une idée simple : la famille étant le premier lieu de socialisation, les défaillances parentales doivent être corrigées, au besoin sous contrainte, afin de mettre la société à l'abri du désordre. Les Etats-Unis, et notamment la Californie, ont été les premiers à appliquer ce principe en faisant des manquements parentaux aux devoirs "de supervision et de surveillance" une infraction ».


Aux Etats-Unis, on y est revenu de cette ambitieuse idée et chacun s’accordant au besoin que les pays doivent s’engager sur de vraies mesures de prévention auprès des parents et de leurs enfants.

 

Alors que le principe de la responsabilisation parentale a été introduit en France en 2006, et qu’on a autorisé les conseils généraux à suspendre les allocations familiales des familles "démissionnaires" le nouveau texte adopté le 29 juin, se veut être plus dur !!

 

J’ai lu dans beaucoup de forums, que certains sont outrés parce que des familles par centaines perçoivent des allocations alors mêmes « qu’elles ne s’occupent pas de leurs enfants » ou alors « utilisent l’allocation de rentrée scolaire pour tout autre chose… »

 

Mais que cherche t-on ? A punir ou à aider ? A culpabiliser ou à accompagner ? A responsabiliser ou à déresponsabiliser ?

 

Si l’absentéisme devait être uniquement dû aux parents « dits défaillants », nous aurions trouvé des solutions beaucoup plus draconiennes que nous le proposons aujourd’hui.  L’absentéisme n’est qu’un symptôme et donc reflet de multiples facteurs dont l’école a aussi sa part de responsabilité.

 

Le discours qui traîne depuis quelques années sur « la défaillance parentale », « la démission » sont des mots inventés par les politiques qui fragilisent encore plus certaines populations et qui ne favorisent pas le soutien et l’écoute de ceux et celles qui en ont le plus besoin.

 

Oui il y a des abus et il y en aura toujours parce que la société le permet et l’autorise. Mais notre système scolaire ne doit pas être mis en commun avec des prestations sociales dont l’essence même n’a strictement rien à voir avec la présence ou non à l’école.

 

N’oublions pas que l’école est laïque, libre et gratuite, elle ne doit donc pas cautionner une loi qui la situe dans un phénomène de contrôle et de poursuite…

Publié dans MES COMMENTAIRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article